Voyant, médium, cartes de voyance, ésotérisme, les runes, etc. Toutes ces notions peuvent échapper à tous ceux qui ne connaissent pas bien ce monde. C’est pourquoi nous vous proposons une explication détaillée de ce qu’est un guide de la voyance. Sachez que vous n’avez pas besoin de devenir voyant pour maîtriser ces termes et saisir les enjeux de ces pratiques.

Peut-on définir un guide de la voyance dans sa globalité ?

Est-ce que la voyance n’est finalement que le reflet d’un monde magique parallèle au nôtre, plus ancré dans le présent ? La question pourrait être insultante pour n’importe quel voyant. Ce dernier, tel un artiste face à son art, ne fait que façonner un don extrasensoriel toute sa vie afin de l’amener à son apogée. La voyance, c’est bien plus qu’une boule de cristal et des bougies ! C’est pourquoi un petit aperçu à travers un guide de voyance vous sera toujours utile.

Une pratique ancestrale

Pour définir un guide de la voyance, nous devons nous pencher sur ses origines afin de comprendre ses enjeux et surtout ses pratiques, qui divergent selon les voyants. En effet, ces derniers usent de différents moyens pour la pratique de leur don.

La voyance dans les temps passés

Un guide de la voyance s’ouvre sur des temps ancestraux, où la voyance est pratiquée avec des objets, qui permettent de créer une sorte de passage entre le don extrasensoriel et la réalité. Chez les Égyptiens, nous avions cette pratique avec l’utilisation de pierres (précieuses pour certaines), de plantes et autres objets naturels.  Les Grecs recouraient à des voyants qui communiquaient directement avec les Dieux, tels que le fameux oracle de Delphes, qui entrait en contact après l’absorption de fumée. Quant aux Romains, ils privilégiaient la numérologie et l’astronomie pour l’interprétation des présages, à hautes valeurs symboliques.

Vers une voyance symbolique

Les guides de la voyance existaient au Moyen-âge, où les présages restent privilégiés partout en Europe. Il faut attendre le XIVe siècle, entré dans un processus de mondialisation avec l’essor de nouvelles technologies, pour que les marchands asiatiques, hindous ou encore arabes importent leurs propres codes. Nous pensons notamment aux cartes de voyance, telles que le Tarot de Marseille, qui est de nos jours très répandu.

Quelles sont les pratiques courantes ?

Le constat est que la voyance conduit toujours à l’analyse des positions des étoiles, aux chiffres et aux symboles pour expliquer le passé, le présent et, le plus demandé, le futur. D’autres moyens ont cependant vu le jour et sont très utilisés par les voyants.

La cartomancie : une pratique millénaire

La cartomancie, bien qu’évoquée plus haut, est aussi l’analyse des symboles des cartes à travers un tirage précis. À savoir que bien de nombreux voyants privilégient le Tarot de Marseille, d’autres cartes de voyance sont utilisées ou tout simplement personnalisées par le voyant lui-même.

De la voyance aux études scientifiques

Guide de la voyanceIl ne peut être éluder dans un guide de la voyance la Lithothérapie, qui est l’étude des pierres précieuses. Ces dernières sont perçues comme un condensateur d’énergies qui permettent de lier votre corps à votre esprit. D’une certaine manière, vous vous retrouvez « nu » devant le voyant, qui fait la distinction entre vous et votre âme, qui se dessinent dans la pierre.

Bien que cette pratique puisse apparaître comme folklorique pour un bon nombre de personnes, le Prix Nobel français Louis de Brogli a démontré que les objets sont de deux sortes : condensatoires ou ondulatoires, soient qu’ils peuvent bien servir de canalisateurs énergétiques via un courant électrique que nous dégageons de notre organisme. Un fait qui permet de faire taire les plus sceptiques !

Une autre pratique courante est la Radiesthésie. Celle-ci demande de recourir à une carte ou tout ce qui permet au voyant de réaliser son analyse. Il utilise généralement une pendule ou baguette. Ceux qui la pratiquent sont capables de condenser l’énergie dans l’objet utilisé pour une analyse de ce qu’ils voient et de ce qu’ils peuvent ressentir. De nombreuses analyses scientifiques ont ainsi démontré l’impact des énergies sur le corps, permettant d’affirmer que les voyants peuvent effectivement ressentir des « sensations ».

Quant à la dernière pratique, nous pensons naturellement aux runes vikings. Ces dernières ne sont pas utilisées par tous les voyants, car demandent une connaissance des runes et des symboles vikings. Seul un voyant expérimenté peut en décrypter tous ses secrets.

La voyance regorge de multiples possibilités. Avec un guide de la voyance vous aurez un véritable aperçu de ses pratiques !